Kénitra Historique

Kénitra depuis 1912

 

Kénitra

Image KénitraKénitra a été fondée par le Maréchal Lyautey en 1912, sous le régime du protectorat français, établi par le traité signé à Fès le 30 mars 1912.

Mohammed VKénitra porta le nom arabe de Knitra "petit pont" (1) jusqu'en 1932. Dès lors et durant près de 24 ans ceci jusqu'au moment du transfert de souveraineté pour l'indépendance, obtenue par le (2) Sultan Sidi Mohammed Ben-Youssef en mars 1956, elle porta le nom de Port-Lyautey. Après cette période, la ville reprendra son nom d'origine.

(1) Kénitra ou Knitra "petit pont" tire son nom d'un ponceau construit sur l'oued Fouarat en amont de la Casbah. Ce ponceau fut détruit en 1928.

(2) En août 1957, le Sultan Sidi Mohammed Ben-Youssef se fait proclamer roi sous le nom de Mohammed V. Il était le père du roi Hassan II et le Grand-Père du roi Mohamed VI.

Carte Kénitra

 

Kénitra est située au Nord-ouest du Maroc à proximité de l'Océan Atlantique entre Rabat et Tanger. Cette ville est construite sur la rive de l' Oued Sebou, qui prend sa source dans le Moyen Atlas et dont la longueur est d'environ 500 kilomètres. Kénitra est la capitale du Gharb riche région agricole arrosée par le Sebou et ses affluents.

 

 

 

Port-Lyautey

Médhya GenLes origines de Port-Lyautey

En 1911, là où s' étend aujourd' hui une ville moderne et importante, il n' y avait qu' une Kasba, perdue dans les sables.

Le Port de Kénitra

Port KénitraKénitra possède l'unique port fluvial du Maroc. Il est situé en bordure de l'anse la plus méridionale du Sebou à environ une dizaine de kilomètres, à vol d'oiseau, de l'Océan Atlantique.

 

 

Port OrageLe Port ne s'inscrit pas dans un passé historique ancien puisque fondé en 1913, à l'instar de celui créé par les Carthaginois sur l'estuaire du Sebou à l'emplacement de Mehdia (1) et qui, bien que fermé au trafic maritime en pêche et miné1795, servit avec sa batterie de défense côtière (notamment 2 canons de 138 mm), le 8 Novembre 1942, de base de débarquement pour une partie des troupes Américaines. Le port de Mehdia est maintenant à vocation de ralier.
Le Port fluvial de Kénitra est un important centre d'exportation de vin, de cultures maraîchères, de bois issus de la forêt de la Mamora, de pêche et minéralier.
1) Orthographe officielle d'après l'arrêté viziriel du 17 mai 1933.

 

Mehdia Kénitra est proche de la station balnéaire de Mehdia-Plage dont les dunes bordent l'Océan. En 1614, au moment où la Hollande se disposait à occuper le port de Medhia, l'escadre espagnole de l'Amiral Luis Fajardo débarquait ses troupes et s'emparait de la citadelle. El Mamoura devint alors San Miguel de Ultramar. La domination espagnole dura 67 ans. En 1681 la place succomba face aux troupes de Moulay Ismaïl.

 

Médhya PlageDès 1932, commencèrent les travaux de construction d'une vaste base aérienne, établie sur la rive gauche du Sebou à mi-distance entre les coudes de l'Abattoir et des Ouled-Bergel. Des lignes d'envol doivent être aménagées sur le terrain d' atterissage qu'utilise dèjà l'aviation de tourisme. Aujourd'hui, Kénitra dispose d'une importante base militaire qui, jusqu'en 1963 était une base aéronavale Américaine.

Mehdia Historique
 

A l'intérieur, à quelques kilomètres de Kénitra, à l'embouchure de l'oued Sebou, s'érige la vieille casbah de (1) Mehdia,Mehdia la casbah dont les ruines se dressent sur une colline, sorte de tumulus qui a vu, au cours des millénaires s' élever succéssivement des constructions Carthaginoises, Romaines puis, Vandales sur l'emplacement choisi par Hannon lors de son périple africain.

Ce fut l'ancienne Thymateria des temps Puniques, au VI eme siècle avant Jesus-Christ, passée ensuite sous la domination Romaine et redevenue EL Mamora alors qu'une tribu berbère, les Beni-Ifrène l'occupèrent vers 900 de notre ère.
Des colonies Phéniciennes, Romaines s'agglomérèrent autour d'elle, avant l'invasion Vandale et l'anarchie qui la suivit.

Yacoub El Mansour vers 1185 essaya de faire refleurir ce centre d'échanges et fît bâtir la casbah, qui eût ses moments de gloire lorsque sévissait la Piraterie Barbaresque. Temps de gloire qui attirèrent des représailles Espagnoles, Hollandaises et même en 1614 sa prise en possession par les Espagnoles.

Le 6 Juin 1614 la vigie de la forteresse des pirates de La Mamora appélée aujourd'hui Mehdia, signalait deux vaisseaux battant pavillon de Savoie qui entraient dans le Sebou.
Le Capitaine Henry Mainwaring, qui dirigeait la "République des Pirates de La Mamora" reçu le capitaine Antoine de Salette, sieur de Saint-Mandrier qui venait au nom de Charles Emmanuel 1er, lui offrir la protection de la Savoie.

Charles Emmanuel 1er venait de perdre la Montferrat qu'il avait dû rendre à l' Espagne et rêvait de vengeance. Aussi, Saint-Mandrier le persuada de prendre la guerre de course contre l'Espagnol et de s'assurer pour cela, moyennant sa protection, l'alliance des pirates de La Mamora. Ceux-ci étaient arrivés grâce à leur organisation et à leur habileté, à représenter une force incontournable et étaient soit un danger soit une aide pour qui savait l'employer.

Mehdia la casbahLa forteresse de Mehdia était armée de canons qui avec ceux installés sur l'autre rive assuraient la défense de la passe et la protection des vaisseaux qui venaient, après la course, s'embosser en rivière, à l'abri de Mehdia pour y décharger leur butin, sous la surveillance d'un anglais, Henry Mainwaring chef de cette "Compagnie de Pirates".

Les conversations commencèrent entre Mainwaring et Saint-Mandrier mais le 27 Juin, trois frégates Hollandaises, sous le commandemant de l'Amiral Jan Eversten, venaient mettre le blocus devant le Sebou. Les discussions duraient encore lorsque l'Amiral Espagnol Fajardo paraissait avec quatre-vingt dix neuf voiles.

Le Hollandais salua les couleurs et disparut sans insister. Fajardo s'empara de la batterie Nord et retourna les canons contre la forteresse de Mehdia.

Mainwaring, aussitôt mit le feu à ses prises et s'enfuit à pied chez ses "collègues" les pirates de Salé.
Saint-Mandrier, gentilhomme Toulonnais, était d'une autre trempe. Il arma le Faisant Doré, hissa les couleurs et courut sus à l'ennemi.

Mais il fut si rudement accueilli par les vaisseaux de l'Amiral Fajardo qu'il fut contraint de fuir en remontant le Sebou jusqu'en forêt de Mamora où, il s'échoua. "De là, il remonta, à pied, jusqu'à Fès où il fut fait prisonnier avec ses hommes et présenté au Roi qui, voyant sa bonne mine et celles de ses gens, l' employa en ses guerres, tant pour l'Infanterie que pour la Cavalerie, en quoi il réussit parfaitement bien".

Port-Lyautey voudra t-il garder le souvenir du Paon Doré qui, le premier, a remonté le Sebou

1) Orthographe officielle d'après l'arrêté viziriel du 17 mai 1933.

 
Le Port de Kénitra

Le Port de Kénitra

L'Oued Sebou, le plus grand fleuve Marocain se jette dans l' Atlantique à trente-deux kilomètres au Nord de Rabat.Son embouchure est dominée par laCasbah Mehdia masse imposante de la casbah de Mehdia, bâtie sur le flanc d'un escarpement rocheux de la rive gauche.

 

Début septembre 1912, l'Omnium d' entreprises chargées de l' exécution d' un contrat de transport pour le compte de l' administration de guerre s'installe à Kénitra. Elle construit un appontement et réunit un important matériel flottant, chalands et remorqueurs de rivière. Durant la même période, l'association des "Transports sur le Sebou" filiale de l'Omnium d' Entreprises passe des contrats d' affrètement pour les cargos à faible tirant d' eau.

Ainsi, le 14 novembre 1912, le "Fluor" modeste cargo de 1100 tonnes franchit le premier la barre du Sebou et remonta jusqu'à kénitra avec un chargement complet de charbon et d' approvisionnements qu'il débarqua sur la berge à peine débroussaillée. Le lendemain, deux autres navires le rejoignaient.

Par la suite, une grue de six tonnes fut mise en place sur l' appontement et permit le débarquement des locomotives et wagons prévus pour la voie de 0.60 mètre.

L' importance de kénitra devenait réelle, aussi, le Général Lyautey décida que le port ne serait plus, à compter du 1er janvier 1913, réservé aux seuls besoins de l'armée mais également ouvert au commerce.

La création du port de kénitra dans la région Nord du Maroc, était susceptible de concurrencer le port Espagnol de Larache dont une compagnie Allemande entreprenait la construction.

 

Le quai de Fès et les murs crénelés de la Casbah.

Grues à portiques sur le quai de Fès

Le silot d' embarquement des grains en vrac.

Extrémité amont du quai de Fès

Quai Robert Dubreuil

Le silot et le quai de Fès

Quai Robert Dubreuil

L' appontement du génie.

L' essor de Kénitra devint prodigieux et le 27 juin 1913 fut institué le contrôle civil.

Le 9 novembre 1915, M. Ferras, ingénieur des ponts et chaussées rendait son rapport au service des travaux publics projetant l' aménagement général du port de kénitra. Il prévoyait la réalisation immédiate d'une première tranche de travaux comprenant la construction d' un quai de deux-cent-cinquante mètres de long et équipé de trois grues à portiques et de trois magasins de 1000 M2 de surface.

En décembre 1916, date de la signature de la convention passée entre le Gouvernement Chérifien et la Société des Ports marocains qui fut chargée de l' aménagement et de l' exploitation du port, est le point de départ d'une période de travail, d' efforts, de patience et d'investissements qui conduiront à la prospérité. Le travail n'a pas manqué et la seule construction des jetées conditionnant l'entrée du Sebou a nécessité le transport et la mise en oeuvre de 3 millions de tonnes d' enrochements venant des carrières de Sidi Bou-Knadel et de l' Oued Akreuch, la construction de 30 kilomètres de voies ferrées entre Kénitra et Mehdia, celle d' une passerelle de 95 mètres de long sur le Bou-Regreg et d' un pont en béton armé qui franchit le Sebou, avec 311 mètres de portée.

En 1916, le tonnage global du port était de 40.000 tonnes.

Commentaires (4)

1. mohamed 25/08/2006

kenitra c est la meilleure ville au maroc mais dommage il n y a pas qui s interesse a elle ?????????? pkoi ?
c est ma ville natale et il y a tous...
vive kenitra et vive tous le maroc et vive le roi mohamed 6 avec la famille royale.
merci

2. laila 17/11/2006

j'adore la ville de Kenitra avec a proximité la superbe station balnéaire de Mehdia.Cette ville extraordinaire vaut le détour!!

3. gomez 08/12/2006

c'est la viee de ma future femme amina

FRANCK

4. online resume makers (site web) 18/07/2012

Illustrations to this post are not very good and I really could find some better pictures.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site